Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 14:41

 

Le Tribunal de commerce de Lyon a prononcé aujourd'hui la liquidation judiciaire avec cessation d'activité de New Fabris qui emploie 366 personnes à Châtellerault. C'est la fin d'une entreprise qui est née il y a plus de soixante ans maintenant. Jean-Pierre ABELIN réagit à cette décision :


"Je suis très en colère contre le lâchage des constructeurs qui conduit à ce gâchis : la liquidation judiciaire de l'entreprise.

Il nous reste à nous battre pour 3 priorités :

  • obtenir des préretraites du Fonds National de l'Emploi pour les salariés âgés,
  • mettre les moyens pour la mise en œuvre  efficace du Contrat de Transition Professionnelle,
  • et tout faire pour attirer de nouvelles entreprises à Châtellerault."
Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 11:00

 

 

La Ville de Châtellerault perd un de ses plus fidèles et efficaces serviteurs.

 

Après des études au lycée de Châtellerault puis son service militaire en Algérie, il entre à la Ville de Châtellerault en 1948 et concours après concours devient chef puis directeur des services techniques de 1966 à 1978, période au cours de laquelle il organise les services techniques et les regroupe en un Centre Technique moderne.

 

Entre 1978 et 1982, il participe activement comme ingénieur en chef adjoint au Centre de Formation National des Personnels Communaux puis intègre les services du Conseil Général de la Vienne en 1983, où il exerce différentes responsabilités et est chargé un temps de l'intérim de la direction du SIMER.

 

A sa retraite, il multiplie les initiatives associatives dans le domaine social. Président de la Croix Rouge du Châtelleraudais de 89 à 2001, puis vice-président, il est membre fondateur avec les associations humanitaires des Restos du Coeur, des Toits du Coeur, et de l'Epicerie Sociale, et plus récemment il était partie prenante de « l'aide aux bébés » et au SAMU Social.

 

Lucien Devaud a également été conseiller municipal de 1989 à 2001.

 

« Toujours prêt à servir », telle était la devise qu'il a conservée de son passage chez les scouts et concrétisée tout au long de sa vie.

Nous rendons hommage à son engagement et c'est avec beaucoup et c'est avec beaucoup de tristesse que nous adressons à toute sa famille nos sincères condoléances.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 09:42


 

Face à la crise, nous devons utiliser tous les outils  possibles, creuser toutes les pistes.

Il y a 2 mois, nous avons obtenu le Contrat de Transition Professionnelle et 13,5 millions d'euros supplémentaires de l’Etat et des partenaires pour l’économie Châtelleraudaise.

 

En mai, avec nos partenaires, nous avons décroché :

 

  • Le plan de relance : nous venons d’obtenir 800 000 € supplémentaires pour engager de nouveaux travaux sur Ozon,

  • Le remboursement anticipé de la TVA : 1 million € de plus pour réaménager l’ancien hôpital,

  • Contrats aidés : une centaine de contrats seront proposés par la Ville, l’Agglomération, l’hôpital, le CCAS financés à hauteur de 95% par l’Etat.

 

 

Aujourd’hui, nos défis pour Châtellerault :

 

  • Les préretraites Fonds National de l’Emploi : nous avons sollicité l’Etat pour que les salariés de Fabris puissent bénéficier de départs en préretraite à 55 ans,

  • Diversification de l’économie : l’AFPA réalise de gros travaux pour diversifier les formations et récupérer celles du Futuroscope

  • La venue de nouvelles activités vers le tertiaire : nous nous battons pour faire venir de nouvelles activités sur le bassin d’emplois grâce aux crédits spéciaux obtenus au titre du FNADT (Fonds National de l’Aménagement du Territoire).

 

  Les longues complaintes sur la crise ne sauveront pas le bassin châtelleraudais, nous, nous préférons l’action.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 09:30



Notre choix : faire confiance aux châtelleraudais pour animer leur ville. Ne pas tout centraliser, ne pas monopoliser. Accepter de faire confiance aux associations d’Ozon pour organiser la fête de l’ORU, aux châtelleraudais pour faire vibrer leur fête de la musique, à Accord pour faire swinguer Jazzellerault, et s’en remettre aux fous volants pour que les déliriades battent leur plein après 4 longues années de silence…

 

L’an dernier, cela nous a valu entre autres une très belle fête de l’ORU, une fête de la musique enjouée, un rail expo très suivi, des championnats d’Europe de boxe française débordants de monde, une patinoire digne de noël…

 

Les Châtelleraudais m’étonnent toujours : leur imagination, leur capacité de mobilisation et ces énergies. Dernièrement, le marchathon, les rencontres de l’USC et le semi marathon ont encore attesté de la richesse des talents châtelleraudais… pour peu qu’on leur fasse confiance !

 

Et à la Ville de faciliter et de faire connaître…

Partager cet article
Repost0
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 18:00




La journée nationale des sapeurs-pompiers, le 15 juin dernier, était une belle occasion d’inaugurer le nouveau bâtiment d’hébergement des pompiers situé près de la caserne.

Etaient présents: Monsieur Sénecheau, Président du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS 86), le Colonel Brisset, Directeur du SDIS 86, Henri Colin, Vice-président
du Conseil Général et Jean-Pierre Abelin Député-maire de Châtellerault.

Ces nouvelles installations améliorent le confort des personnels assurant les permanences d’astreintes à la caserne. Jean Pierre Abelin, heur eux de pouvoir inaugurer ces bâtiments, a cependant rappelé : qu' « il y a de nombreuses années, il a été décidé de ne pas constituer de district de secours auprès de Châtellerault. De ce fait, la ville supporte, seule, des charges très importantes de plus en plus problématiques avec la crise actuelle. Je rappelle simplement que la participation financière de Châtellerault au SDIS est beaucoup plus élevée que dans l' ensemble des villes du Département et qu'à Poitiers, par exemple.»




Fiche technique : 

Superficie de 400m2 répartie en 17 chambres destinées à héberger le personnel pompier pendant les permanences de nuit.

Coût total de l’opération 560 000€





 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 15:28

Le 4 juin dernier, c’est dans une ambiance cordiale et décontractée que les deux députés-maires de Poitiers et Châtellerault se sont retrouvés à la mairie de Châtellerault. A l’ordre du jour, la présentation des premiers axes d’un travail commun.

Un signe fort envoyé par Alain Claeys et Jean-Pierre Abelin : la coopération entre les deux agglomérations de la Vienne est en marche ! Deux priorités: l’économie et la LGV. « Il y a des synergies à trouver. La crise actuelle est un accélérateur d’initiatives. Les conseils de développement des deux agglo mènent une réflexion sur ces thèmes. Sur le plan économique, il faut optimiser les retombées de la LGV. C’est le plus grand chantier du siècle, ce serait idiot de passer à côté. ».

Au cœur de l’axe Poitiers Châtellerault, le Futuroscope a un rôle important à jouer dans cette dynamique. Le Conseil Général qui gère le site sera d’ailleurs partie prenante à cette coopération. Premier symbole : le forum de l’emploi qui s’est déroulé au Futuroscope en 2008, à Poitiers en 2009, est prévu à Châtellerault pour 2010 !

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 16:00



En 1977, lors de l'annonce de l'implantation des Fonderies du poitou à Châtellerault.


 

René Monory possédait une qualité rare en politique, celle de concilier la vision d’avenir et la capacité à agir très concrètement. Il aura mené une carrière nationale et internationale exceptionnelle sans jamais oublier son terroir et son département.


René Monory a pesé de tout son poids dans de gros projets qui nous concernent tous.

En septembre 1977, alors Ministre de l’Industrie, il annonce la venue des Fonderies du Poitou à Ingrandes.

Je peux témoigner du soutien qu’il m’a apporté lorsqu’il était Président du Sénat pour obtenir la création du nouvel hôpital Camille Guérin.

Deux ans plus tard, nous nous sommes battus ensemble pour que naisse la rocade de Châtellerault grâce à financement départemental exceptionnel.


Nous avons perdu un grand Monsieur.


La meilleure façon de le remercier, en cette période difficile pour le Châtelleraudais, c’est de nous inspirer de son message : « voir loin, agir proche ».


Mettre tout en œuvre pour répondre à l’urgence sociale. Mais surtout préparer les emplois de demain en mettant en œuvre des projets innovants pour attirer de nouvelles activités. Nous faisons tout pour y parvenir.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 20:52



La troisième tranche de la Rocade Est de Châtellerault a été inaugurée par Jean-Pierre ABELIN, député-maire de Châtellerault, Claude BERTAUD, Président du Conseil Général de la Vienne, Patrick BREMENER, Sous-Préfet de Châtellerault, Alain FOUCHE, Sénateur de la Vienne, Valérie CHAMPION, Conseillère Générale de Châtellerault et les représentants de la Région Poitou-Charentes

Les partenaires ont investi 13, 2 millions d'euros pour ce tronçon de 1,43 km qui passe à plus de 7 mètres au-dessu de la Vienne grâce à un ouvrage d'art de 280 mètres, constituant le plus pont le plus long de notre département.

Les travaux de la 4ème tranche débuteront en 2010 pour se terminer en 2012 et permettront de relier la Route Nationale 10 au sud de Châtellerault.


Partager cet article
Repost0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 17:57

 

 

 


Nous la construisons chaque jour mais en partant du principe que la prévention n'est pas que l'affaire de la Mairie. C'est aussi un enjeu majeur des maisons de quartier et des professionnels de terrain qui font un travail formidable dans ce domaine. Dire qu'il n'y a pas de politique de prévention à Châtellerault, c'est cracher à la figure des acteurs de terrain avec qui nous travaillons pour mettre en place des dispositifs efficaces.

 

La prévention efficace, c'est d'abord ne pas nier que les collectivités ne sont pas les interlocuteurs devant lesquels les jeunes se sentent naturellement à l'aise...C'est pour cela que nous avons mis en place l'animation de rue et que nous avons confié ce dispositif à ceux dont c'est vraiment le métier et le savoir faire: les équipes d'éducateurs spécialisées de l'ADSEA.

 

Pour la coordination,en 9 mois, nous avons réuni 7 Comités de Quartier prévention délinquance avec tous les acteurs concernés. Le comité prévention de l'agglomération va se réunir pour la première fois depuis 3 ans ! Nous sommes en lien constant avec le groupement d'employeurs des médiateurs qui est un outil efficace, créé par l'ancienne équipe, que nous avons su conforter. Le médiateur de la ville est également sur tous les fronts.

 

Mais c'est justement parce que tous les acteurs de la ville y compris la mairie font leur boulot dans ce domaine qu'il est inacceptable que l'aspect répressif soit négligé ! C'est pour soutenir ce travail d'équipe mené avec les bailleurs sociaux, les maisons de quartier, les équipes de prévention du conseil général et de l'ADSEA que nous souhaitons que la police soit plus réactive dans certains secteurs. Lorsque la répression flanche, c'est la prévention qui paie les pots cassés, forcée d'intervenir dans un domaine qui n'est pas le sien au risque de se discréditer! Quant à la vidéosurveillance, ce n'est pas une fin en soi, c'est un outil de plus pour faciliter le travail des policiers enquêteurs. ça ne remplace pas la prévention, ça la complète. Et puis bizarrement, les Verts semblent oublier que le Maire de l'ancienne majorité dont ils faisaient partie avait même, en comité de quartier, évoqué sa volonté de mettre en place la vidéosurveillance dans le quartier du lac quelques semaines avant les élections...

Partager cet article
Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 17:21

 

Député Maire à plein temps, ce n’était pas une formule toute faite. Depuis un an, avec une  équipe ultra motivée, nous sommes 7 jours sur 7 sur le pont.

 

D’abord pour réorganiser les services de la ville et de l’agglomération :

Pour donner une nouvelle impulsion vers plus d’efficacité, pour intégrer les nouvelles priorités de l’économie, du développement durable, des services à la population, de l’accessibilité, de la vie associative…

Ensuite pour mettre en œuvre notre projet municipal :

Il est aujourd’hui engagé à 80%. Engagé, pas réalisé car tout nouveau projet demande un temps de gestation, de construction. Un exemple : les économies d’énergie. Dès notre arrivée, nous avons commandé des diagnostics thermiques des 25 bâtiments publics les plus importants de la ville pour identifier les travaux les plus urgents. Nous venons seulement de recevoir les résultats qui permettent de prendre les bonnes décisions. Car nous ne voulons pas gaspiller l’argent public comme il l’a été pour les halles. Nous comprenons que les Châtelleraudais puissent être impatients de voir les premières réalisations finalisées mais nous nous sommes engagés à mener un projet pensé, construit, et c’est ce que nous faisons sereinement …Dans un premier temps, cela prend plus de temps mais cela évite des grands n’importe quoi par la suite !

Surtout pour répondre à la crise mondiale de l’automobile et diversifier les emplois du bassin économique.

Priorité pour aider nos emplois locaux, soutien aux salariés des entreprises en difficultés, pas d’augmentation ni des impôts, ni du prix de l’eau pour ne pas peser sur le budget des Châtelleraudais, création de la zone de Valette pour avoir des terrains prêts à accueillir des entreprises nouvelles, projet de pépinière d’entreprises…

 

Nous nous sommes battus et nous avons déjà obtenu :

Le contrat de transition professionnelle,

6 millions de crédits de l’Etat pour la dernière tranche de la rocade (3millions €) et pour nos projets structurants (3 millions €),

des emplois aidés de l’Etat.

 

Nous nous battons tous les jours pour faire venir de nouvelles activités. Mais on ne peut pas nous demander de faire, en pleine récession, d’un coup de baguette magique, ce que nos prédécesseurs n’ont pas réussi en période de croissance!

 

Partager cet article
Repost0