Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 17:05

La décision du groupe DELIPAPIER d'investir 120 millions d'euros sur le bassin châtelleraudais et de créer 210 emplois directs, sans compter les nombreux emplois indirects dans l'aménagement et la logistique, est une très bonne nouvelle.


C'est le premier signe concret de la diversification économique pour laquelle nous nous battons.


C'est le plus gros investissement industriel depuis la venue des Fonderies du Poitou en 1977. Ce sont des emplois non délocalisables.


C'est enfin l'aboutissement d'une longue négociation pour réunir sur Ingrandes toutes les conditions techniques et financières nécessaires à cette implantation.


Je voudrais saluer le professionnalisme et le respect des engagements des dirigeants de DELIPAPIER, que nous avons pu apprécier lors de la reprise d'Anunziata à Buxeuil.


Je voudrais également saluer la très bonne coordination et l'apport constructif de tous les acteurs : Etat, Commune d'Ingrandes, Conseil Général et Agglomération, qui ont permis de répondre à l'ensemble des contraintes techniques et financières (terrain de 40 ha, viabilisation, accès à la voie ferrée et à la Vienne).


A ceux qui s'interrogeaient sur l'intérêt du contrat de site que l'Agglomération de Châtellerault et l'Etat ont conclu ce printemps, et l'utilisation des 3 millions d'euros du Fonds National d'Aménagement du Territoire, il faut préciser que l'Agglomération a apporté dans ce cadre   500 000 € pour faciliter l'aménagement de la zone d'activités d'Ingrandes, seule susceptible d'accueillir de tels investissements.


Avec la zone René MONORY à Châtellerault et à Antran, ainsi que celle d'Ingrandes, lorsqu'elles seront définitivement réalisées, nous aurons enfin  la capacité d’accueillir des activités de toute sorte.

Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 13:47

 

Trois groupes de gens du voyage se sont installés cette semaine sur différentes zones de Châtellerault : l'aire Baden Powell à Nonnes, Valette, et sur le parking de l'IUT. 40 caravanes environ se sont installées sur Baden Powell, une vingtaine sur l'IUT et 3 sur Valette.

 

Rappel : la loi nous impose de créer une aire de grand passage avec des commodités. Dans l'illégalité jusqu'à cette année, la ville répond maintenant à ses obligations.

 

Rappel de la procédure obligatoire en cas de stationnement illicite:

Jusqu'à la loi du 5 juillet 2000, un propriétaire privé ou le Maire ne pouvait faire cesser une occupation illégale qu'après avoir demandé au juge civil de statuer en référé sur l'évacuation. La Loi de 2000 a un peu simplifié les choses mais la procédure reste lourde.

 

Aujourd'hui, lorsque les gens du voyage stationnent illicitement, le Maire saisit la police pour qu'elle constate par procès verbal l'occupation illicite. Ensuite, le PV est envoyé au Préfet qui peut décider de mettre en demeure les gens du voyage de quitter leur stationnement s'il estime qu'il y a des risques pour la salubrité et la sécurité publiques.  Les gens du voyage ont ensuite 24 heures pour saisir le tribunal administratif qui a 72h pour statuer. Cette procédure n'est possible que si la commune respecte les obligations légales d'aire d'accueil et ne concerne que le lieu précis où le stationnement a eu lieu.

 

Concernant les arrivées actuelles, la mairie a immédiatement prévenu la police qui a très rapidement effectué le procès verbal. La préfecture a fait la mise en demeure dans les 6h et elle a été notifiée aux gens du voyage hier en fin d'après midi. La réaction ne pouvait pas être plus rapide. Moins de 24h. Aujourd'hui, les gens du voyage ont annoncé qu'ils saisiraient le tribunal administratif mais il se pourrait qu'ils quittent les lieux avant sous la pression des autorités locales.

 

Constatant que la procédure reste trop lourde pour des communes qui ont, par ailleurs, fait des efforts pour répondre aux obligations légales, le député-maire Abelin est actuellement en train de travailler pour proposer une loi modificative afin de simplifier la procédure et d'étendre l'application des mises en demeures sur plusieurs lieux et non pas seulement sur celui objet du stationnement illicite afin de prévenir tout risque de délocalisation du stationnement une fois l'évacuation obtenue par les forces de l'ordre.

Partager cet article
Repost0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 09:00

 

Je suis vraiment heureux que nous ayons trouvé une voie acceptable et des conditions de départ dignes pour les salariés. Je remercie le Ministre et le Premier Ministre d'avoir entendu les propositions que je lui ai transmises jusqu'à hier tard dans la soirée à savoir l'augmentation de la prime de départ et l'élargissement de la préretraite FNE à d'autres salariés que ceux initialement prévus.

 

Je remercie également les délégués syndicaux pour leur esprit de responsabilité et pour le combat qu'ils ont su mener. Je pense aux salariés et à ce qu'ils doivent ressentir à l'heure difficile de quitter l'entreprise.

 

En tant que membre du comité de pilotage, je reste vigilant pour m'assurer que les moyens alloués dans le cadre du CTP seront bien utilisés, dans l'intérêt des salariés licenciés.

 

La priorité est maintenant de convaincre de nouvelles entreprises dans le bassin et de diversifier les activités en misant sur les PME, les nouvelles activités et sur l'accompagnement des porteurs de projet.

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 15:11

 

« Monsieur Christian ESTROSI, Ministre de l'Industrie, a réuni cet après-midi, les représentants des salariés de New Fabris, les parlementaires et les collectivités territoriales, dont la Mairie de Châtellerault, représentée par Maryse Lavrard, Première Adjointe.

 

Un véritable dialogue social a pu s'installer entre tous les participants : cette reprise du dialogue avait été souhaitée par Jean-Pierre Abelin lors d'une question d'actualité au ministre à l'Assemblée nationale la semaine dernière.

 

Toutes les questions ont pu être abordées et de véritables avancées ont eu lieu :

 

Prise en compte de l'outillage par les constructeurs dans le calcul des actifs de la société et abandon des créances prioritaires, ce qui permet déjà une aide personnelle de retour à l'emploi pour chaque salarié de 11 000 euros.

 

Précision chiffrée sur le Contrat de Transition Professionnelle auquel 70 % des salariés de New Fabris ont adhéré.

Extension du FNE aux ouvriers âgés de 56 ans.

Aide de 4 000 euros. aux salariés créateurs d'entreprise

 

Également des mesures pour la réindustrialisation du territoire : fonds de revitalisation de 1,5 million d'euros, des propositions de loi pour la création d'un « fonds de secours pour les salariés des sous-traitants de l'industrie » au niveau national et européen faite par Jean-Pierre Raffarin.

 

Cette réunion n'était qu'un première étape ; des questions sont bien évidemment restées en suspens : une nouvelle rencontre est programmée jeudi 23 juillet .

 

La Ville de Châtellerault et l'Agglomération sont bien évidemment partie prenante dans ces recherches de solutions qui respectent la dignité des salariés et leur retour à l'emploi, notamment par la contribution à la mise en place du CTP, et la priorité donnée aux investissements structurants pour une diversification et une réindustrialisation du bassin. Dans ce cadre, le travail avec le commissaire à la réindustrialisation est quotidien pour faire aboutir différents projets d'implantation d'entreprises sur le territoire. »

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 14:47


4 questions orales ou d’actualité en séance plénières à l’Assemblée Nationale avec réponse du Ministre

Visites auprès du Ministre

3 vœux du Conseil Municipal et du Conseil Communautaire

7 réunions à la mairie avec les syndicats

Réunions à la préfecture et au cabinet du Ministre

Interventions auprès des constructeurs

 

2 décembre 2008 :

Question d’actualité à l’Assemblée Nationale, pour demander des mesures spécifiques pour le bassin d’emploi et l’éligibilité au Contrat de Transition Professionnelle au regard des difficultés de New Fabris.

 

15 janvier 2009 :

Vœu du Conseil Municipal de Châtellerault pour affirmer le soutien aux salariés de Fabris.

 

9 février 2009 :

Réunion en la sous-préfecture avec les syndicats.

Réception des syndicats à la Mairie et demande de rendez-vous avec le cabinet du Ministre

 

10 février 2009 :

Question orale à l'Assemblée Nationale de Jean-Pierre ABELIN sur les conséquences de la crises dans le Châtelleraudais, dans laquelle il relaye leur souhait d'être reçus au Ministère.


11 février 2009 :

Jean-Pierre ABELIN accompagne la délégation reçue par le directeur de cabinet de Luc CHATEL. Celui-ci annonce que le groupe Zen n’a plus la confiance ni des constructeurs, ni de l’Etat, n’ayant respecté aucun de ses engagements depuis la reprise.

 

3 mars 2009 :

Jean-Pierre ABELIN participe à la table ronde organisée par la région.

Le groupe Zen, repreneur en 2007 et soutenu par la précédente majorité, promet de déposer un dossier de demande de subvention auprès du Fond Stratégique financé par l’Etat et les constructeurs, dans les 2 ou 3 jours suivant la table ronde.

Aucun dossier n’a jamais été déposé.

 

31 mars 2009 :

Le Président nde la République annonce à Châtellerault :

-la confirmation du Contrat de Transition Professionnelle

-4 millions d’euros de l’Etat pour les projets économiques en faveur de l’agglomération et du bassin d’emploi.

 

2 juin 2009 :

Question orale au ministre à l’Assemblée Nationale pour soutenir auprès des pouvoirs publics la mobilisation du Fonds National à l’Emploi (FNE – préretraite) au bénéfice des salariés de Fabris et le versement de primes supra légales.

 

8 juin 2009 :

Réception de l’intersyndicale et des salariés de Fabris en mairie. Jean-Pierre ABELIN rappelle les 3 points qu’il défend :

-intervention auprès des constructeurs

-préretraite FNE

-prime supra légale

 

9 juin 2009

Jean-Pierre ABELIN participe à la réunion en Préfecture avec le Préfet et les syndicats.

 

26 juin 2009 :

Intervention auprès des constructeurs PSA et Renault pour la mise en place d’une prime supra légale la plus élevée.

 

 

29 juin 2009 :

Vœu du Conseil Communautaire de la CAPC adressé au Premier Ministre.

 

7 juillet 2009 :

Participation au Comité de pilotage du Contrat de Transition Professionnel.

Les moyens du pôle emploi passent de 7 à 13 personnes.

 

  9 juillet 2009 :

Vœu du Conseil Municipal de Châtellerault

 

15 juillet 2009 :

Question d’actualité à l’Assemblée Nationale de Jean-Pierre ABELIN condamnant les méthodes et menaces, et demandant au Ministre une intervention auprès des constructeurs, l’abandon des créances prioritaires de l’Etat et un effort pour les conditions de départ (voir vidéo ci-après)


 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 18:20


 


Dans une question d’actualité au Ministre de l’industrie cet après midi à l’Assemblée, Jean-Pierre Abelin a demandé à l’Etat, même s’il désapprouve les méthodes et condamne les menaces que font peser certains salariés de l’entreprise sur la sécurité,  de renouer le dialogue social avec les salariés pour trouver une solution qui garantisse des conditions de départ dignes de leur fidélité à leur entreprise.

 



Il a plaidé pour que l’Etat abandonne ses créances prioritaires et accepte des préretraites pour les salariés les plus âgés.

 

Dans sa réponse, le Ministre Christian Estrosi a confirmé qu’il était prêt à une réunion de la dernière chance à son Ministère dès le retrait de la menace.

 

En réponse au vœu de la Communauté d’Agglomération que Jean-Pierre ABELIN a adressé au président du groupe, PSA fait savoir dans une lettre au député-maire qu’il est prêt à reprendre les stocks de pièces à un prix de cession qui n’est pas un prix de liquidation mais un vrai prix de marché.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 15:31


Les temps sont suffisamment difficiles pour ne pas raconter n’importe quoi !

 

Le PCF dit que la plupart des embauches de la mairie « se font désormais en contrat »…mais on croit rêver ! Le PCF oublie tous les contrats précaires conclus sous sa mandature et reconduits d’années en années voire de mois en mois pour certains ! Ça, c’est ce que nous avons trouvé en arrivant à la mairie !!  J’ai en mémoire le cas de 2  cadres notamment qui étaient en CDD depuis 7 et 15 ans !!! Ils sont aujourd’hui en CDI.

 

Aujourd’hui, nous n’avons évidemment pas tout réglé, le travail est encore énorme mais, le vieux clivage « à gauche on pense aux agents, et à droite on est des salauds », c’est un peu dépassé !!! Et surtout loin de ce qu’on a trouvé il y a un an !!!

 

Dans le cadre de la réorganisation, 11 personnes sont recrutées en CDI à la CAPC.  Alors oui, il y a des embauches en CAE. C’est vrai, mais ce sont des contrats en insertion, des personnes qu’on n’aurait pas embauchées en temps normal mais compte tenu du contexte économique, l’Etat a fait le choix de financer ces contrats à 95% et nous avons fait celui de soutenir l’emploi dans notre bassin.

 

Autre soutien à l’emploi dans le Châtelleraudais ? Nous lançons un programme de 15 millions d’investissement pour faire travailler nos entreprises locales !

 

J’aurais conçu une proposition de loi pour l’entrée du privé dans le service public ?

Là c’est juste du délire, c’est faux!

Les temps sont durs,

 

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 15:58

 

Dans chaque crise, il faut un bouc émissaire: le maire en place est forcément le responsable d’absolument tout !!

Et on le rend responsable

  • de l'absence d'investissements faits par les 2 derniers propriétaires de Fabris, EURALCOM et ZEN, et ce depuis 8 ans,
  • du non respect des engagements pris par ZEN même s’il n’était pas Maire quand on a choisi ZEN comme repreneur en 2007 !

 

Mais ce n’est pas tout, il est aussi rendu responsable :

  • du lâchage de Fabris par PSA et RENAULT,
  • de l’absence de diversification de l'économie châtelleraudaise depuis 15 ans,
  • et de la crise mondiale de l'automobile,

 

Enfin,  il est surtout responsable de ne pas avoir fait de belles mises en scène avec des promesses intenables contrairement à la Présidente de Région,

Il a cru que seules les nombreuses interventions qu’il a faites en faveur de l'entreprise étaient importantes !

 

Les salariés sont très en colère, le Président de l'Agglomération aussi :

366 chômeurs de plus, 1,8 millions d'euros de taxe professionnelle en moins  par an pour réinvestir dans l’économie châtelleraudaise,

 

Il n'y a vraiment pas de motif de satisfaction.

 

Dans la tempête, il faut être solidaire, et surtout solidaire des salariés : nous avons fait beaucoup de démarches pour améliorer les conditions de départ, pour que le contrat de Transition Professionnelle ait les moyens de fonctionner et pour obtenir des préretraites pour 80 salariés.

 

Surtout, nous faisons tout pour attirer des entreprises et ne pas dépendre d’un seul secteur. Consolider l’existant et miser sur les emplois verts et les nouvelles technologies, bref, préparer l’avenir, c’est notre réponse à ceux qui s’agitent…ou qui nous mettent en cause

Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 11:26


A l'unanimité moins deux abstentions, le conseil communautaire de l'agglomération a adopté fin juin son programme pluriannuel d'investissement pour les 4 ans qui viennent :

 

14,5 millions d'euros de charges nettes autour de trois priorités :

 

1- le développement économique

2- un développement durable du territoire,

3- le renforcement de l'attractivité globale du Pays Châtelleraudais.

 

Développement économique.

 

-Extension de la zone d'activités René Monory, amélioration et introduction du Très Haut Débit sur les autres zones d'activité (Nord, Sanital).

-Action en faveur du commerce sur Ozon, sur le centre et sur le rural : (opération rurale collective)

-Soutien au tourisme : hôtel de qualité, bâteau-restaurant sur le site de la Manu, Village Vacances de Vouneuil sur Vienne, transfert et restauration de l'Office du Tourisme à l'Hôtel Alamant, restructuration camping de Châtellerault.

 

Attractivité :

-Poursuite de la rénovation urbaine à Ozon, et opération programmée d'amélioration de l'habitat.

-Construction d'une nouvelle patinoire, amélioration du Centre Aquatique,

-Restauration Ancien Théâtre.

-Première tranche médiathèque,

-Achèvement du Conservatoire de Musique.

 

Développement durable

-Mise aux normes des gros équipements existants (salle omnisports, Chillou, Nouveau Théâtre)

-Développement du solaire (Centre Technique Municipal, Nonnes)

-Exploitation de biomasse (Manu,...)

 

Ce plan sera fonction des évolutions économiques et financières et des réformes concernant les collectivités locales et la taxe professionnelle

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 16:00

Il insiste auprès du PDG de PSA sur le lien de dépendance entre Fabris et PSA, Peugeot et Renault étant les donneurs d'ordre majoritaires de cette entreprise depuis 20 ans. 

La décision de PSA de décider brutalement la cessation des commandes, malgré le lien de fait qui les unissait, entraîne des responsabilités particulières vis à vis des salariés qui ont travaillé pour PSA depuis 30 ans.

 

Il demande instamment qu'une solution puisse être trouvée en tenant compte des stocks de produits bruts et finis ainsi que les équipements de production pour améliorer de manière significative les conditions de départ et ce de manière urgente

Partager cet article
Repost0