Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 14:35

Logoligne-copie-1.jpg

 

Une équipe solidaire autour du maire pour Châtellerault !

 

J'ai lu hier, dans les propos de M. Guérin, des inexactitudes majeures notamment concernant l'équipe présente autour de JP Abelin.

Elue pendant 15 ans dans le conseil municipal dirigé par E. Cresson, puis J. Tondusson et M. Guérin comme 1° Adjoint, j'ai vu une équipe limitée à 11 adjoints et 4 délégués soit seulement 15 personnes qui avait des responsabilités sur les 28 élus au départ (délib. 2001).

 

Aujourd'hui, notre équipe est constituée de 11 adjoints et 13 conseillers délégués soit 24 personnes chargées de projets. Des élus, présents sur le terrain et à la Mairie, souvent fort tard le soir, qui travaillent d’arrache-pied pour mener à bien les projets pour l'attractivité de notre ville. Et les projets de la Ville ne sont pas ceux de l’État.

 

M. Guérin semble avoir oublié que l’École de Gendarmerie appartient à l’État qui mène lui-même ses  études de restructuration avec toute la lenteur administrative  qu'on lui connaît, et que nous sommes les premiers à déplorer.

Ajoutons que l’État veut vendre l’École. Or, pourquoi acheter ce site et se lancer dans le réaménagement couteux de ces 3,8 ha avec des charges de fonctionnement trop lourdes pour la Ville...alors qu' il nous faut déjà restructurer toutes les friches que la majorité de M Guérin nous a laissé ! :

 

Les bâtiments de l'ITES (fermés depuis 1997) accueillent déjà le nouveau conservatoire, l'Ancien Hôpital (fermé depuis 2001), bientôt lieu  animé avec école, office de tourisme, cinéma...) la Place Émile Zola (et sa friche depuis 2001), bientôt cœur de la vieille ville, l'école Denard (fermée depuis 2006) nouveau Centre des Archives et de la Vie Associative, l'usine Boyslèves (fermée depuis 1978), nouvelle aire paysagère de stationnement, l'étage des Halles (vide depuis 2006), bientôt médiathèque de Centre-Ville, l'Ancien Théâtre (fermé depuis 1976) dont les travaux commencent dans quelques jours, la salle omnisport laissée sans travaux aussi importants que ceux initiés en 2011, la zone Monory sans aménagement à notre arrivée devenue pépinière d'entreprises et zone d'activités ...sans parler de la voirie et des écoles...

La liste est trop longue, elle sera présentée aux Châtelleraudais lors d'une expo en 2012, dans la salle de l'Ancien Musée toute rénovée et prête dans quelques jours (même état depuis les années 70).

 

Tout ceci n'est pas le travail d'un homme seul, ce serait impossible ! Mais celui d'une équipe qui a adhéré au projet qu'il a construit pour sa ville sans solution miracle, mais avec courage et détermination.

Cela dit, M Guérin nous semble bien seul en ce moment: aucun des ses amis conseillers municipaux ne lui a transmis ces informations...et aucun des vice-présidents de son parti ne l'avait non plus informé qu'ils avaient accepté d'être présents dans le bus pour aller voir M Fillon ...Enfin, cela aurait pu être pire, il aurait pu choisir S Royal aux primaires...Ah, boulette, il l'a fait !   

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 17:04

Logoligne-copie-1.jpg

 Reunion-avec-les-banques-20111007-2.jpg

 

A la demande Comité de soutien des salariés des fonderies du Poitou Aluminium en lutte, Jean-Pierre Abelin a réuni autour d’une table, les représentants du personnel et l’ensemble des directeurs des banques locales pour étudier la possibilité de faciliter les remboursements des éventuels prêts et remédier aux éventuelles difficultés financières des salariés grévistes.

 

Jean-Pierre Abelin remercie les banques locales pour leur mobilisation.

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 16:54

Logoligne-copie-1.jpg

 JPA-Fonderies-du-Poitou-Alu-20111007-01.jpg

A l’invitation  de l’intersyndicale, Jean-Pierre Abelin, député-maire de Châtellerault,  s’est déplacé sur le site JPA-Fonderies-du-Poitou-Alu-20111007-2.jpgdes Fonderies du Poitou Alu ce vendredi 7 octobre 2011 pour apporter son soutien aux salariés.

 

A cette occasion, guidé par le Président du Comité d’Entreprise et le personnel présent, il a visité les Fonderies Alu ou chacun a pu montrer au député-maire son poste de travail et expliquer avec fierté les processus de fabrication. C’est avec beaucoup d’émotion que s’est déroulée cette visite dans une usine sans vie.

 

 

 

 

A l’issue de la visite, Jean-Pierre Abelin a renouvelé son soutien aux salariés et promis de continuer à agir pour maintenir la pression  sur MONTUPET.

 
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 17:02

Logoligne-copie-1.jpg

 

 

A la demande conjointe et appuyée de Jean- Pierre Raffarin et Jean- Pierre Abelin, le Ministre en charge de l'économie et de l'industrie, Eric Besson, recevra l'intersyndicale et les représentants du comité de soutien des Fonderies du Poitou alu le 27 octobre prochain à 9h30.

 

C'était un engagement qu'ils avaient pris devant les syndicats pour préciser la position de l'Etat et essayer de trouver une sortie de crise acceptable pour les salariés.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 17:33

Logoligne-copie-1.jpg

 

JPA-Question-d-actualite-.jpgJean-Pierre ABELIN est intervenu lors de la séance à  l’Assemblée Nationale pour défendre les salariés des Fonderies du Poitou Aluminium confrontés à un plan de compétitivité inacceptable. Il a souligné le soutien unanime de tous les élus.

 

Le Ministre chargé de l’Industrie, Eric BESSON, a affirmé lors de cette séance que si l’amélioration de la compétitivité était légitime, il avait été choqué par la brutalité  du plan imposé par Montupet. Le Gouvernement refuse ce chantage et  n’acceptera « aucun laisser faire » de la part de Montupet.

 

Il a accepté de recevoir une délégation d’élus et de salariés avec le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé afin de trouver de nouvelles solutions.

 

L’Etat doit jouer un rôle de premier plan tout comme Renault à qui il doit demander d’inciter son fournisseur à plus de responsabilité.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:44

Logoligne-copie-1.jpg

 

 Jean-Pierre Abelin a interpellé le 25 août le Ministre des Affaires étrangères et européennnes sur le programme européen d'aide alimentaire aux plus démunis. Il lui a demandé de bien vouloir lui faire savoir quelles sont les intentions du Gouvernement et quelles mesures peuvent être mises en oeuvre pour permettre aux associations caritatives de continuer à aider les plus démunis.

Hier soir un voeu a été voté par le Conseil Municipal pour demander aux instances européennes de trouver un financement approprié pour pérenniser ce soutien au plus démunis et aux associations caritatives.

 

 

Texte du voeu pris par le Conseil Municipal de Châtellerault

 

 

Alors que la pauvreté en Europe s'accroit sous l'effet des conséquences de la crise financière, 18 millions d'européens bénéficient aujourd’hui de l'aide européenne.

 

La Commission Européenne, à la suite d'un arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européenne, a proposé de réduire le financement du Programme Européen d'Aide aux plus démunis (P.E.A.).

 

Celui-ci était lié à l'origine à l'existence de surplus alimentaires qui ont disparu depuis.

 

 Le Conseil Municipal demande aux instances européennes (Commission, Parlement, Conseil) et notamment aux 6 Etats membres à l’origine du blocage, de trouver le financement approprié pour pérenniser ce soutien aux plus démunis et aux associations caritatives qui effectuent un travail remarquable et de valider la nouvelle proposition de la Commission.

 

            Il en va de la nature même de l'Union Européenne et de l’avenir des nombreuses personnes en difficulté tant dans le châtelleraudais qu'en Europe.

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:29

Logoligne-copie-1.jpg

 

 Fonderies-du-Poitou-au-conseil-municipal-09-2011.jpgHier soir, à l'invitation du Maire de Châtellerault, Monsieur Alex JAMAIN, président du Comité de soutien des salariés des fonderies du Poitou Aluminium en lutte, est venu s'exprimer devant l'ensemble des conseillers municipaux. A l'issue, le Conseil Municipal de Châtellerault a voté à l'unanimité un voeu et a attribué une subvention de 5 000€ au comité de soutien.

 

 

 

Texte du voeu pris en Conseil Municipal

 

Le Conseil Municipal de Châtellerault réaffirme son soutien aux salariés des Fonderies du Poitou Aluminium et rappelle que les propositions extrêmement brutales de la direction de l’entreprise sont totalement inacceptables, et dans la forme, et sur le fond.

  

Il demande le retrait du plan de compétitivité et appelle la direction à ouvrir de vraies négociations avec les représentants du personnel sur les mesures économiques et sociales, notament les investissements et le plan industriel, susceptibles de préserver l’emploi et de pérenniser le site d’Ingrandes.

 

 Il demande à l’Etat et à Renault de peser sur la direction de l’entreprise pour faciliter la reprise du dialogue. Il affecte une subvention forfaitaire de 5 000 euros pour venir en soutien aux familles de salariés.

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:12

Logoligne-copie-1.jpg

 

  

Fête du sport, Jours de Vienne, lac...de beaux succès. Bientôt la patinoire de Noël. Pour certains, c'est peu de chose. Effectivement, l'actualité économico sociale du bassin vient cruellement nous le rappeler. Pourtant, rassemblée, notre équipe travaille pour notre économie : les emplois créés grâce au fonds vivendi, ceux que nous soutenons en aidant nos chefs d'entreprise dans leurs projets de développement (Mecafi, Radian, Magneti...), d'installation (Delipapier).

 

Nous sommes en colère : les décisions injustes des responsables des Fonderies risquent de nuire à la dynamique économique qui renaissait sur le bassin.

 

Nous ne prétendons pas tout savoir mais nous nous battons pour les emplois et pour faire vivre notre patrimoine. Maintenant plus que jamais, nous avons besoin de moments pour que les châtelleraudais se retrouvent autour de valeurs communes, de ce qui a fait leur force dans l'histoire et est un moteur pour l'avenir : la capacité de rebond. Que ces évènements soient sportifs, culturels ou festifs, ils sont nos racines, un moment pour reprendre des forces ensemble...et résister !

 

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:02

Logoligne-copie-1.jpg

 

 

Au jour où j'écris cet édito, le Groupe Montupet refuse toujours de s'asseoir à la table des négociations pour discuter et revenir sur des propositions inacceptables que j'ai d'ailleurs condamnées dès le 31 juillet.

 

En septembre, à ma demande, les représentants syndicaux sont venus expliquer la situation aux vice- présidents de l'Agglo et une motion de soutien a été votée à l'unanimité. Avec le Président du Conseil Général et les sénateurs, nous avons cosigné une lettre demandant au Premier Ministre la mise en place d'une table ronde avec les syndicats, l'Etat, Montupet et Renault.

 

Renault, premier client à 85%, ne peut avaliser ces comportements et doit peser pour que les baisses de salaire demandées soient abandonnées voire pour réintégrer les Fonderies au sein du groupe.

Les syndicats ont mis en place un comité de soutien que nous soutenons et que vous pouvez aider.

 

A partir de maintenant, nous sommes tous des fondeurs, il en va de l'avenir de ces emplois et du dynamisme de notre territoire

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 12:02

Logoligne-copie-1.jpg

 

 

Pons-reunion-avec-le-conseiller-technique-du-Premier-Minis.jpgRéaction suite à la rencontre de Jean-Pierre Abelin avec le conseiller technique de Matignon.

 

L'urgence et la pérennité du site exigent de donner une chance à la médiation prévue à Poitiers jeudi.

 

Une clarification des stratégies des partenaires sociaux est nécessaire : comment passer le cap difficile et la baisse des commandes prévue depuis un an et comment améliorer la compétitivité du site d'Ingrandes sur Vienne ? Si les propositions abruptes de la direction ne sont pas acceptables en l'état, le problème de compétitivité demeure.

 

Quels investissements pour adapter l'outil ? Quelles mesures pour réduire les coûts ?

A chacun de prendre ses responsabilités, l'état pouvant jouer son rôle de médiateur et de facilitateur.

 

Il en va de l'avenir de 480 familles et des territoires.

 

Partager cet article
Repost0