Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 15:23

Logoligne-copie-1.jpg

 

Rabussier-Laurence.jpgRéponse de Laurence RABUSSIER, adjointe au cadre de vie, au communiqué deM. Cibert sur la propreté.

 

"Je me dois de rétablir la vérité, qui encore une fois a été détournée à deux reprises, mais pourtant, petit rappel des faits :

 

Le 13 avril 2011, ce n’est pas la majorité du conseil municipal mais la totalité les élus de tout bord qui a voté à l’unanimité la délibération n° 25 intitulée : « Adhésion à l’association des Villes pour la Propreté Urbaine ».

 

Depuis cette date, plusieurs articles concernant les questions de propreté de la ville sont parus dans nos quotidiens locaux expliquant la démarche qui allait être engagée. Le dernier datant du 13 décembre 2011 dans lequel l’interview de la Présidente de l’Association, Maire-Adjointe à la ville de Versailles, et non d’un cabinet d’Audit, venue spécifiquement animer le séminaire avec les agents de la collectivité et les élus, n’a suscité aucune réaction de votre part.

 

Il aura fallu un an, et une veille d’échéances électorales pour que ce sujet soit porté à polémique comme vous savez si bien le faire. Comment peut-on déformer à ce point ce qui préoccupe l’ensemble de nos concitoyens, et qui va bien au-delà des convictions de chacun et l’utiliser à des fins politiques ? Peut-être est-ce l’objectivité recherchée qui vous pose problème.

 

Quelle belle méthode nous suggérez-vous, mais peut-être aurait-il fallu plus d’attention de votre part, M. Cibert, lors de la lecture de cette délibération que vous avez pourtant votée, vous n’auriez pas eu à reprendre ce qui a déjà été expliqué. Au passage, M. Cibert, pour cette fois, vous n’avez pas l’exclusivité de la rumeur, un autre l’avait déjà lancée le 17 décembre 2011… bien qu’il ait aussi voté cette délibération le 13 avril.  Aurait-il lui également été victime d’un problème d’attention lors de ce conseil ?

 

La propreté n’est pas simplement « un financement sur le budget de la communication », mais de multiples actions de terrain qui sont déjà engagées, et d’autres qui vont l’être, et c’est aussi l’une des principales missions des agents de la ville qui œuvrent tous les jours dans ce sens malgré les incivilités quotidiennes. Échanger avec les autres collectivités sur des méthodes reconnues n’est pas coûteux, ne rien faire l’est beaucoup plus.

 

Mais oui, je confirme, travaillez donc vos dossiers…"

Partager cet article
Repost0

commentaires